Arithmétique chez les abeilles

Au cours de la conférence sur les abeilles ici : https://www.youtube.com/watch?v=N38Vld7qikw

Et du live, plus spécifiquement ici : https://youtu.be/hr_FdZambJQ?t=3732

Et d’une chronique ici : https://youtu.be/MoLefAzZ4a0

Nous avions parlé des capacités numériques des abeilles.

Bon ben aujourd’hui est sortie une autre publication qui…je vous laisse découvrir.

Sachant que les abeilles sont déjà capables de discriminer des quantités, et qu’elles peuvent comprendre des concepts, une équipe de scientifiques (comprenant Aurore Avargues-Weber dont il avait été question dans les lives) a démontré que les abeilles peuvent apprendre à additionner ou soustraire des quantités, et ce uniquement sur la base d’une information symbolique.

Je vous explique.

Les abeilles entrent dans un labyrinthe  en Y (voir schéma ci-dessous, mais rapidement dans un premier temps car il spoil :p ).

A l’entrée, elles voient un panneau sur lequel sont représentés plusieurs carrés de couleur (jaunes ou bleus).

Les carrés sont de tailles variées de manière à égaliser la superficie visuelle des différentes possibilités, et éviter au maximum que les abeilles n’utilisent d’autres informations que le nombre exact.

En gros, si tous les carrés faisaient la même taille, ça serait inutile de compter : il suffirait de regarder vite fait là où globalement ça prend le plus de place dans notre champ visuel. Forcément 2 gros carrés prennent plus de place qu’un seul, et 12 gros carrés prennent plus de place que 4, mais si on a 4 gros carrés et 12 petits, alors on ne peut plus se fier à cette information.

Bref.

Mise en situation : Vous êtes une abeille.

Vous arrivez devant chez vous, et vous voyez trois carrés jaunes devant la porte.

Une fois dedans vous avez : dans la pièce de gauche trois carrés jaunes, comme à l’entrée, et dans celle de droite deux carrés jaunes.

Si vous allez du bon côté, vous aurez une récompense, si vous allez du mauvais, une punition.

On aurait envie de se dire « ouiiiii yen a 3 kom a l’entrai, je vé la » (les abeilles communiquent principalement par vibrations et ne sont pas très bonnes en orthographe).

Sauf que … arnaque !

Les couleurs ont un sens.

Les chercheurs ont décidé que si les carrés sont bleus, la bonne réponse est : le nombre à l’entrée +1, si les carrés sont jaunes, la bonne réponse est : le nombre à l’entrée -1

Donc, les abeilles doivent comprendre la représentation symbolique : bleu = +1 / jaune = -1, s’en souvenir, ainsi que du nombre de carrés à la porte d’entrée, puis appliquer l’opération dans leur tête, de mémoire, une fois à l’intérieur pour résoudre l’énigme.

Elles y arrivent.

Et bien entendu, une fois la règle comprise, elles peuvent l’adapter à de nouvelles formes et quantités.

Tant qu’à faire.

Honnêtement quoi…

Je vous présente ma nouvelle team d’Escape Game.

S. R. Howard, A. Avarguès-Weber, J. E. Garcia, A. D. Greentree, A. G. Dyer, Numerical cognition in honeybees enables addition and subtraction. Sci. Adv. 5, eaav0961 (2019).

http://advances.sciencemag.org/content/5/2/eaav0961


Cliquez ici pour partager !
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter